Démarche qualité

  • La politique qualité

    La politique qualité et prévention des risques s’appuie sur des valeurs et une organisation : sécurité, qualité, développement durable sont intégrés dans une démarche globale de management.

    Les démarches sont basées sur le respect :

    • des résidents, familles et entourage en leur accordant écoute et attention, en garantissant leur satisfaction, en développant le concept de bientraitance, en  application des bonnes pratiques recommandées par l’ANESM (Agence Nationale de l’Evaluation et de la Qualité des Etablissements et Services Sociaux et Médico-Sociaux).  Les résidents sont associés aux décisions qui les concernent, et, participent à l’élaboration de leur projet personnalisé.
    • des professionnels dans une volonté de partage, de coopération et de progrès pour la meilleure qualité de vie au travail au service du résident, notamment dans le cadre des échanges lors des instances spécifiques au personnel (CTE, CHSCT,) et des obligations réglementaires (document unique sur les risques professionnels)
    • de l'environnement, dans un souci d'économie des ressources, de minimisation de l'impact des activités et du concept développement durable

  • Evalutation interne et externe

    La planification des évaluations internes et externes est définie par la loi du 2 janvier 2002 rénovant l’action sociale et médico-sociale :

    L’évaluation interne (autoévaluation) : Elle porte sur  l’évaluation de l’activité et de la qualité de ses prestations. Les résultats de l’évaluation sont communiqués tous les 5 ans à l’autorité ayant délivré l’autorisation.

    L’évaluation externe : Elle est réalisée par un organisme certifié. Les résultats de l’évaluation sont communiqués tous les 7 ans à l’autorité ayant délivré l’autorisation.

    Les professionnels sont impliqués dans cette démarche, et sont tenus régulièrement informés des modalités de mise en œuvre des évaluations.

    Voici les résultats obtenus lors de la visite des évaluateurs externes le 5 et 6 novembre 2013 :

    Thèmes Résultats (%)

    Management de l’établissement :

    • Thème 1 : Projet d’établissement
    • Thème 2 : Suivi de l’évaluation interne
    • Thème 3 : Ressources humaines
    • Thème 4 : Ouverture de l’établissement

    80%

    • 72%
    • 85%
    • 82%
    • 83%

    Droits des Usagers et politique de bientraitance :

    • Thème 5 : Droits des usagers
    • Thème 6 : Expression des usagers
    • Thème 7 : Bientraitance

    91%

    • 100%
    • 86%
    • 89%

    Prise en charge de l’usager :

    • Thème 8 : Attentes de la personne et projet personnalisé
    • Thème 9 : Cohérence et continuité des actions et interventions
    • Thème 10 : Application des bonnes pratiques de soins

    91%

    • 90%
    • 93%
    • 90%

    Qualité et risques :

    • Thème 11 : Démarche qualité
    • Thème 12 : Prévention des risques

    96%

    • 96%
    • 96%
    Total (moyenne) : 89,5%

  • Hygiène dans L'E.H.P.A.D.

    La maîtrise du risque infectieux est une priorité dans la prise en charge du résident.

    L’établissement bénéficie d’un poste mutualisé d’infirmière hygiéniste dans le cadre de son adhésion au GCS HELPAM (Groupement de coopération Sanitaire des Hôpitaux et des Etablissements Locaux de proximité de l’Ardèche Méridionale).

  • Comité éthique

    Le comité éthique a été créé en 2016, en collaboration étroite avec le CH d'Aubenas.

    Il regroupe les établissements de  Valgorge, Chambonas, Joyeuse et Folcheran, et reste ouvert à tout établissement souhaitant contribuer aux débats.

    Il est présidé par le médecin, président de la CME de Joyeuse.

    Il se réunit régulièrement pour échanger et débattre autour de thèmes généraux ou de cas particuliers.

    Il peut être saisi par tous les membres du personnel.

    Il émet des propositions en accord avec les grands principes de l’éthique dans le soin. Il vise à éclairer et à sécuriser les pratiques professionnelles.

  • Equipe Mobile Douleur et Soins Palliatifs 

    Une convention avec le Centre Hospitalier de l’Ardèche Méridionale permet l’intervention de l’équipe mobile de soins palliatifs comprenant :

    • Un médecin
    • Deux infirmières 

    Cette équipe intervient à la demande de l’équipe de soins ou des familles. Elle est validée par le médecin traitant, et, permet un suivi médical du résident,  mais  un accompagnement spécifique de celui-ci et de son entourage.

  • Equipe mobile de gériatrie

    Une convention avec le Centre Hospitalier de l’Ardèche Méridionale permet l’intervention de l’équipe mobile de gériatrie  comprenant :

    • Un médecin gériatre
    • Un(e) infirmier(e) 

    Cette équipe intervient à la demande de l’équipe de soins ou des familles en accompagnement spécifique lié aux troubles démentiels (type Alzheimer).

  • JALMAV

    Une convention avec l’association permet l’intervention de bénévoles formés sur la proposition de l’équipe de soins, avec l’accord du résident. L’accompagnement se traduit par un temps de discussion, d’échanges entre le résident et le bénévole, si nécessaire une liaison est faite avec les infirmières dans la cadre du secret partager et d’une prise en charge individualisée.

  • Gestion des risques

    La gestion des risques est une démarche globale dans l’établissement. Elle est encadrée par l’ingénieur qualité et gestions des risques du GCS, la responsable qualité et gestion des risques de l’établissement et l’infirmière hygiéniste du GCS. Des protocoles et des procédures sont élaborés et mis en place afin de maîtriser les risques identifiés et probables.

  • Développement durable

    L’objectif du développement durable est de répondre aux besoins des générations présentes sans compromettre la capacité des générations futures de répondre aux leurs (définition rapport Brundtland 1987).

    Le Développement Durable se veut un processus de développement qui concilie l'écologique, l'économique et le social en établissant un cercle vertueux entre ces trois pôles.
    Il rassemble les responsables des services économiques, qualité et gestion des risques, des services techniques ainsi que des professionnels de santé autour des problématiques écologiques rencontrées dans l’établissement (énergies, transport, déchets, social...).

    Au sein de l’établissement, la démarche se met en place progressivement avec un groupe de travail pluridisciplinaires (encadrement, technique, soins…).